Skip to main content

Interview : Thierry Ballenghien dans l’émission Paroles d’Experts

Mr Thierry Ballenghien, président et fondateur d'ICAPE Group, était l'invité de l'émission Paroles d'Expert, animée par Justine Cosemans. Mr Ballenghien parle de la croissance exceptionnelle du groupe ICAPE et livre un témoignage instructif sur la situation de l'industrie électronique.
Thierry Ballenghien, Founder of ICAPE Group

Interview de Mr Thierry Ballenghien, fondateur du groupe ICAPE, sur plateau de Paroles d'experts.

Justine Cosemans : Bonjour, bienvenue dans un nouveau numéro de Paroles d'Experts. Si je vous dis PCB, cartes électroniques, circuits imprimés, ça vous dit peut-être quelque chose. C'est justement le sujet que nous allons aborder aujourd'hui avec Thierry Ballenghien, président et fondateur de la société ICAPE GROUP. Une société de services dans le domaine des circuits imprimés. Bonjour Thierry, merci d'être présent aujourd'hui !

Thierry Ballenghien : Bonjour, merci de nous accueillir.

Avant de parler d'ICAPE GROUP, quand on parle de circuits imprimés, de cartes électroniques, de quoi parle-t-on ? Où les retrouve-t-on ?

Une carte électronique finalement, c'est un circuit imprimé sur lequel on a monté des composants. Quand la carte, verte en général, est nue on l'appelle circuit imprimé. Quand elle a des composants on l'appelle une carte électronique. Le circuit imprimé a deux fonctions principales. Il a une fonction d'interconnexion entre tous les composants et une fonction de support mécanique. Chaque circuit imprimé est spécifique. Pour chaque application il y a un circuit imprimé différent.
Il y a une trentaine de technologies différentes dans les circuits imprimés : simple face, double face, multi couches, plexi, flex rigid… Je ne vais pas vous faire la longue liste des technologies. C'est un métier compliqué, technique. Des circuits imprimés on en trouve partout. On en trouve dans l'automobile, l'industrie, les télécoms, le médical, le transport, l'aéronautique, le militaire, les compteurs. On en trouve absolument partout. Par exemple, je pense que vous avez à peu près 30 circuits imprimés dans votre véhicule. Vous avez 50 circuits imprimés dans votre appartement. Dans votre maison vous avez probablement une centaine de circuits imprimés.
En Chine il y a effectivement énormément de fabricants de circuits imprimés vu qu'il n'y en a plus beaucoup dans nos pays. C'est un produit qui est très technique, très compliqué, avec beaucoup de technologies différentes. Il est impératif de travailler les réseaux, d'avoir une organisation qui permette d'acheter au bon endroit, au prix qui convient. Les clients ont besoin de prix compétitifs puisqu’eux-mêmes affrontent la concurrence internationale au niveau de leur produit fini. Nous faisons partie de la chaîne d'optimisation logistique. Évidemment, il faut que cette chaîne soit extrêmement compétitive. C'est donc le rôle du groupe ICAPE. Les circuits imprimés sont donc des produits que l'on trouve partout et qui sont assez complexes. Il faut donc une organisation pour aider au bon choix des fournisseurs par rapport aux technologies.

Vous avez fondé ICAPE GROUP en 1999. Pouvez-vous me présenter en quelques mots l'entreprise ?

Le groupe ICAPE est un groupe français qui aujourd'hui se positionne n°2 au niveau mondial dans ce métier de services pour circuits imprimés. Nous avons des réseaux de fabricants principalement en Asie, 90% se situent en Chine. C'est 500 personnes, 20 filiales. Nous devrions faire 170 millions d'euros de chiffre d'affaires cette année. Nous avons deux bureaux de services magnifiques situés dans le Sud de la Chine, près de Shenzhen.

Quels sont les services que vous proposez chez ICAPE GROUP ?

Nous avons deux organisations. Une en Chine qui s'occupe des fournisseurs et une organisation dans chaque pays, avec des ingénieurs commerciaux qui vont donner du support technique aux clients. La première chose que l'on fait c'est donner du support technique à l'ensemble de nos clients au niveau des circuits imprimés. Ensuite, on fait du sourcing de fournisseurs adaptés aux technologies dont ils ont besoin. On a un service Engineering, un service Audit, un service Qualité. On optimise la logistique pour les clients. Ce sont tous ces services là que nous donnons à nos clients.

Thierry Ballenghien, Founder of ICAPE Group

Mr Thierry Ballenghien, fondateur du groupe ICAPE.

Pour la production de leurs circuits électroniques ?

Je voudrais expliquer quelque chose. Aujourd'hui en Chine, il y a entre 5000 et 6000 grands fabricants de circuits imprimés. En France, il ne reste plus qu'une vingtaine de petits, qui travaillent essentiellement dans l'aéronautique et le militaire. Un client en France, en Europe, en Amérique, a besoin d'un soutien pour acheter à l'autre bout du monde. Un soutien linguistique. Un soutien avec des Hommes. C'est ce que nous faisons.

Quelle est la concurrence dans ce secteur ? Vous m'avez dit 20 en France, mais dans le monde, comment cela se passe ?

Notre concurrence est de trois types. Les fabricants français sont plutôt dans l'aéronautique et le militaire, car les produits stratégiques doivent rester fabriqués dans leurs pays. Ensuite, nous avons les grands fabricants chinois qui sont sur de gros volumes, qui essaient d'établir des liens directs avec les clients. Enfin, nous avons des gens qui font le même métier que nous. Toute une mosaïque de petites, moyennes, grandes sociétés de trading. J'estime à peu près à 300 les sociétés de trading dans le monde qui font notre métier.

Vous êtes spécialisés dans quelle spécialisation justement ? Quels types de produits ?

On ne touche pas les très grands volumes puisque souvent les produits sont entièrement fabriqués en Chine. Comme les téléphones, les ordinateurs, plus rien n'est fabriqué chez nous. On ne travaille pas dans les domaines aéronautiques militaires ou militaires, mais nous travaillons dans ans tous les autres secteurs. Pour les clients de petite et moyenne taille, le groupe ICAPE est une structure absolument idéale pour aller acheter. Puisqu'ils n'ont pas de volume suffisant pour se payer une structure dédiée à ce type de sourcing en Asie.

Qui sont vos clients ? Est-ce ce sont plutôt des petites, des grandes entreprises ?

Dans le monde nous avons à peu près 3000 clients. Nous servons environ 70 pays. Dans nos clients nous avons de très grandes sociétés. Des petites, des moyennes, vraiment de tout. Quand un client a de très gros volumes de circuits imprimés, souvent il organise lui-même les achats en direct. Ce type de clients, c'est 5% des clients. Tous les autres ont besoin de nous.

Vous l'avez dit juste avant, vous êtes une entreprise internationale avec un bureau en Chine, aux Etats-Unis, un peu partout en Europe. En quoi cette dimension internationale vous pose-t-elle en position de leader ?

Nous avons une taille assez importante qui nous permet d'avoir une puissance d'achat importante pour les fournisseurs. Ça nous permet d'accéder à des niveaux de prix intéressants pour nos clients. Ça nous permet d'avoir aussi des bureaux extrêmement modernes avec des équipes nombreuses et très spécialisées en Chine. Plutôt que chaque client essaye de faire son petit bureau, il a un bureau organisé, professionnel avec laboratoires et zones de stockage. Notre taille nous permet d'optimiser aussi la logistique. On optimise l'ensemble de la chaîne, ce qui nous permet d'avoir des prix plus faibles que si le client achetait en direct.

Thierry Ballenghien, Founder of ICAPE Group

Justine Cosemans & Mr Thierry Ballenghien sur le plateau de Paroles d'experts.

C'est ce que j'allais dire : le fait d'avoir des bureaux sur place facilite la communication, les envois, ce genre de choses.

Bien sûr, nos équipes sur place parlent tous l'anglais couramment. Nous avons 250 personnes sur place. Nous avons 6 structures juridiques sur place, en Chine. Nous avons 6 directeurs. L'ensemble de cette organisation est au service des clients.

La crise sanitaire a eu un impact international, sur les voyages, les imports, les exports. Vous souffrez de cette crise ?

On a souffert 2 mois l'année dernière quand l'ensemble de l'industrie a été arrêté. Dès le mois d'Avril de 2020, nous avons mis en place 5 plans stratégiques dans différents domaines. De façon à préparer l'entreprise au monde du futur. Nous avons complètement réorganisé nos méthodes commerciales, bien entendu. Avec des outils comme Teams. Nous avons retravaillé notre logistique, maintenant on fait aussi du train.

Des moyens que vous n'aviez pas avant ?

Rappelez-vous, les avions ne volaient plus. Il a fallu faire un vrai travail logistique pour fournir les clients. Nous avons aussi eu un plan stratégique de développement dans le e-commerce." Nous avons maintenant nos sites de e-commerce dans toutes les langues possibles. On a élargi dans un certain nombre de pays en traduisant dans la langue du pays et en permettant de payer dans la monnaie du pays. C'est très important. Il y a eu un grand plan qui a été fait. Ensuite, on a fait beaucoup de travail dans le marketing. Puisque tout se faisant virtuel, nos équipes ont beaucoup travaillé pour faire des visites de nos bureaux en virtuel, des visites de fournisseurs en virtuel…

Comment ça se passe ? Quand vous faites ces visites, vous envoyez quelqu'un filmer ?

Oui, on a des équipes de caméramans, de spécialistes qui vous font faire le tour de l'usine de A à Z, de manière virtuelle. Ce que nous faisons maintenant, ce sont des audits de manière virtuelle. C'est dans le plan stratégique de développement de suivi des fournisseurs. Maintenant nos qualiticiens sont équipés avec des caméras. Quand on a un problème spécifique dans une usine, notre qualiticien se rend dans l'usine avec son système de caméra. Il est avec le qualiticien du client. Ils se déplacent ensemble. Donc c'est comme si le client était dans l'usine. On fait des audits virtuels suivis par les clients. On intervient sur des problèmes spécifiques qualité, suivis par les clients. C'est tout ça qu'on a mis en place.

Maintenant vous misez sur la visio, sur du virtuel. Ce sont des choses que vous allez garder ?

On a investi massivement dans l'informatique. On avait déjà beaucoup investi avant mais dans la mobilité. Tout le monde est équipé à la maison. L'idée, c'était de faire plus vite, plus sûr. Aujourd'hui tout le monde peut travailler de n'importe où ça n'a aucune importance. Ça n'arrête jamais la machine.

Thierry Ballenghien, Founder of ICAPE Group

Mr Thierry Ballenghien, fondateur du groupe ICAPE.

A côté de tous ces services, ICAPE GROUP c'est une entreprise encore particulière puisque vous avez des salariés actionnaires. Est-ce que vous pouvez nous en dire un peu plus ?

Il y a 17 ans j'ai commencé à associer certains de mes collaborateurs au capital du groupe ICAPE. Après, j'ai donné des stock options, on a fait plein de choses. Aujourd'hui j'ai 90 salariés qui détiennent 40% du capital de l'entreprise. Moi j'en détiens toujours 60%. Mais c'est vrai que c'est leur entreprise. Ce n’est pas la mienne.

Maintenant vous misez sur la visio, sur du virtuel. Ce sont des choses que vous allez garder ?

Ils étaient à la fois salariés et en même temps ils comprenaient qu'on était nombreux et qu'ils avaient un petit bout de l'entreprise. Ils travaillent pour leur petit bout de l'entreprise. On sait que la vision des choses que nous avons, ça va être d'essayer maintenant de rentrer en bourse.
Ça assurera de la liquidité aux actions des uns et des autres. J'en ai qui sont partis à la retraite et qui pourront avoir un petit pactole pour leur retraite. C'est tout ça. Donc la motivation, les secrets du groupe ICAPE, c'est la délégation. La confiance. L'association au capital de la société. Des investissements massifs, et une stratégie claire. Ça donne une dynamique incroyable. Ils sont tous enthousiastes. Aujourd'hui, c'est eux qui font ICAPE. Ce n'est pas moi. Je suis chef d'orchestre, je suis à l'origine. Mais aujourd'hui c'est eux qui font le succès de l'entreprise.

Et 22 ans après la création de cette entreprise, comment on voit l'avenir d'ICAPE GROUP ?

Cette année nous allons faire 40% de croissance. Puisque les clients ne peuvent plus voyager, les fournisseurs chinois ne peuvent plus voyager. ICAPE apparaît pour beaucoup d'entreprises comme le seul moyen de sécuriser leurs approvisionnements de circuits imprimés en Chine. Donc la vision que nous avons, c'est que dans les années qui viennent la situation ne va pas revenir comme avant.
Beaucoup de clients vont continuer à vouloir avoir un vrai partenaire au cas où il y a un variant, au cas où il y ait d'autres problèmes. Notre force, avec 250 personnes en Chine et 6 structures juridiques différentes fait que beaucoup de clients vont continuer à nous considérer comme un partenaire stratégique pour la sécurisation de leurs approvisionnements logistiques de cartes, de circuits imprimés et d'autres pièces spéciales pour le secteur de l'électronique. Nous voyons l'avenir avec une croissance d'environ 30% par an dans les 4 ou 5 ans qui viennent. Nous prévoyons de nombreuses acquisitions de concurrents, beaucoup de petits concurrents ne s'en sortant pas dans le contexte actuel. On va faire beaucoup d'acquisitions. On va faire un appel au marché, en bourse, pour lever des fonds et nous aider à faire ces opérations de croissance externes. On prévoit aussi d'essayer de créer de nouvelles activités de services complémentaires pour nos clients. De continuer à nous battre pour maintenir la meilleure compétitivité possible pour nos approvisionnements de circuits imprimés et de pièces techniques.

Un bel avenir en résumé pour ICAPE GROUP !

Aujourd’hui, nous avons 20 filiales. Dans 4-5 ans nous aurons 35 filiales et on fera 400-500 millions d'euros de chiffre d'affaires. Voilà notre vision du futur. Tout le monde est très optimiste, très dynamique et on a beaucoup de beaux projets actuellement.

Thierry Ballenghien, Founder of ICAPE Group

Justine Cosemans, présentatrice de Paroles d'experts.

Merci beaucoup M.Ballenghien d'avoir répondu à toutes mes questions. Si vous souhaitez en savoir plus sur ICAPE GROUP vous allez sur le site internet www.icape-group.com. Ou sur les réseaux sociaux ICAPE GROUP, LinkedIN et leur chaîne YouTube."

Share this post

Comments (0)